Actualités

randomposts

comment installer linux

http://www.chtites-astuces-pc.com/images/astuce/image/27102009-circledock.jpg
Dans certains cas, Linux s'avère incontournable. Par exemple, si vous devez écrire des applications Qt pour un travail pratique donné, sans Microsoft Visual C++ 6, vous ne pourrez pas utiliser la version non commerciale de Qt pour Windows. Sous Linux, Qt est gratuit pour usage non commercial et fonctionne de concert avec un compilateur libre, soit G++ (GCC pour le C++). L'installation de Linux procure également une expérience unique d'exploration de votre machine, ainsi qu'un système d'exploitation plus stable que Windows.




warning
Attention
L'installation de Linux constitue une opération complexe qui exige temps et effort. Il est recommandé de ne pas l'effectuer en période de stress.


L'installation de Linux nécessite un certain nombre de préparatifs et de manipulations. Après avoir choisi une distribution, il faudra vous la procurer. Après avoir effectué une sauvegarde de vos données sensibles et une analyse du matériel de votre système, vous devrez réaménager votre disque dur puis effectuer l'installation proprement dite. Ensuite viendront un grand nombre d'ajustements et de réglages afin de surmonter les problèmes qui surgiront et rendre le système optimal.


6.4.1 Quelle distribution choisir?

Linux est distribué de façon libre et décentralisée. Contrairement à des systèmes propriétaires tels que Microsoft Windows, plusieurs compagnies offrent des distributions Linux. On appelle distribution Linux un produit comportant tout le nécessaire pour installer Linux chez soi, s'y initier et apprendre à l'utiliser ainsi que l'administrer de façon efficace. Bien que Linux soit un logiciel libre, il existe une concurrence quant aux distributions, certaines offrant des fonctionnalités que d'autres n'offrent pas. Sachez toutefois que le c3#3ur du système (kernel) et son architecture demeurent les mêmes et tout logiciel compilé sur une distribution devrait théoriquement tourner sous une autre si toutes les librairies nécessaires sont installées. Les distributions diffèrent par les applications livrées, la convivialité de leurs interfaces, la gestion de l'installation et de la désinstallation ainsi que la documentation.
Il existe un grand nombre de distributions disponibles et en faire l'énumération exhaustive serait difficile. Nous nous contentons donc d'indiquer les principales avec leurs caractéristiques majeures.

Fedora Core (anciennement RedHat)
La plus répandue et utilisée dans l'industrie et les universités. Elle offre une installation simple en mode graphique. Il existe un certain nombre d'outils de configuration, mais on ne trouve aucun panneau de contrôle les intégrant tous. Les outils d'installation et de configuration disponibles sont conçus à l'aide des librairies GTK+ et GNOME. Fedora Core est une version de RedHat supportée par la communauté, et non pas par RedHat lui même. Le DIROutilise une version récente de Fedora Core.
Mandriva (anciennement Mandrake)
Mandrake offre un processus d'installation et de configuration simplifié et, pour un utilisateur non initié, constitue peut-être le choix idéal. Mandrake privilégie KDE comme environnement de travail et ses outils d'installation/configuration se basent sur ses librairies. Mandrake offre également une possibilité d'installer Linux sur une partition Windows, ce qui évite le partitionnement, mais les performances de cette option laissent à désirer (lire, à proscrire). La compagnie Mandrake Soft a récemment fusionné avec Connectiva Linux pour former MandrivaSoft. Le nom de la distribution a également changé pour Mandriva. Les développements se continuent sous ce nom et la nouvelle distribution garde les propriétés de Mandrake Linux.
Debian
Debian est une distribution faite par la communauté, pour la communauté. Elle est souvent considérée comme une pure et dure du mouvement open source. Les concepteurs de cette distribution essaient de respecter certains standards pour assurer une certaine constance d'une version à l'autre. Celà facilite le changement de version qui peut ainsi se faire à l'aide d'une seule commande et d'une connexion internet ou d'un cd ayant les nouvelles versions. Debian n'a pas d'interfaces de gestion graphique mais plusieurs commandes de gestion en mode texte sont offertes pour effectuer celle-ci de facon efficace et automatique. Par exemple, la plus connue est apt quit sert à télécharger, installer (et peut-être compiler) et configurer des applications rapidement et facilement. Cette distribution n'est probablement pas pour les non-initiés puisque si la configuration de base ne convient pas, il faut modifier à la main les fichiers de configuration.
Gentoo
Gentoo est une compilation qui compile tout. Il faut donc être patient et avoir une bonne maîtrise des noms des packages qu'il faut installer. L'installation est bien expliqué sur le site, mais elle est un peu plus ardue que la moyenne.
Slackware
Cette distribution s'adresse davantage à des utilisateurs avancés désireux de bénéficier du plus grand contrôle possible. L'installation est plus compliquée que la plupart des autres distributions.
KNOPPIX
Knoppix se situe dans une classe différentes des autres distributions. Il y a deux versions: une CD-ROM et une DVD. Knoppix est un liveCD, c'est à dire qu'il n'y a rien à installer. On démare sur le CD et le système charge en mémoire vive une installation de Linux complète. C'est la distribution idéale pour vérifier la compatibilité de Linux avec votre système, pour se familiariser avec Linux avant de l'installer, ou encore pour effectuer l'entretient d'une installation brisée, mais normalement il difficile de changer les fichiers de configuration. Il est cependant possible d'utiliser une clé USB ou d'autre matériel pour transformer cette distribution en un Linuxparfaitement portable.
Comme première distribution, nous vous recommandons Fedora Core ou Mandriva, mais sentez-vous libre d'explorer!



link
URL
Liste de distributions Linux
http://www.linux.org/dist/index.html

6.4.2 Se procurer Linux

La façon la plus simple de se procurer Linux est de télécharger la distribution choisie à partir d'internet. Puisqu'une distribution nécessite entre une centaine de MegaOctets et quelques GigaOctects de transfert, une connexion haute-vitesse est fortement recommandée. La licence sous laquelle est produit Linux autorise la distribution libre du système. Il est donc aussi possible de copier une distribution Linux d'un ami qui se l'est procurée d'une façon ou d'une autre. Le système étant livré sur un ou plusieurs CD, la copie exigera un graveur de CD-R ainsi que des disques vierges. Contrairement à Windows, une telle copie est parfaitement légale et aucun mécanisme n'est mis en place pour la ralentir ou la freiner (elle est même encouragé).
Nous recommandons le téléchargement des fichiers images ISO (extension .iso), car ceux-ci peuvent être directement gravés sur CD-R. La plupart du temps, le premier CD d'installation est amorçable, ce qui facilite grandement l'installation. Si vous téléchargez fichier par fichier plutôt que le fichier ISO, vous risquez de perdre l'information nécessaire pour rendre votre premier CD d'installation amorçable. Il existe bien d'autres formats de fichiers tout aussi valables que .iso comme une combinaison d'un fichier .bin et d'un fichier .cue. Certaines distributions sont également distribuées via « Bittorrent » ce qui peut accélérer le transfert en aidant en même temps d'autre monde à télécharger.
Chacune des images ISO peut atteindre une taille d'environ 650MB, celle d'un CD-R. Le téléchargement est donc imposant et exige du temps. Avant de graver vos images ISO, il est recommandé de tester leur validité. Des gestionnaires de téléchargements commettent parfois des erreurs lors du regroupement des parcelles de fichiers téléchargés, surtout si la machine plante durant l'opération. Sous Windows, l'utilitaire WinImage permet d'ouvrir un tel fichier et même d'extraire les informations qu'il contient.



link
URL
WinImage, logiciel de formatage et de copie de disquettes qui peut aussi ouvrir et extraire des fichiers ISO.
http://www.winimage.com


La gravure des images ISO peut s'effectuer avec tout bon logiciel de gravure de CD tels que Roxio Easy CD Creator, Ahead Nero Burning ROM, ...



warning
Attention
Les distributions récentes offrent des versions DVD, mais la plupart des machines ne permettent pas de démarrer directement sur un DVD. Il est donc recommandé d'utilisé les versions CD.

6.4.3 Préparatifs

Linux ne dispose pas de tous les atouts Plug-and-Play de Windows et il arrive souvent qu'il faille installer manuellement des pilotes de périphériques. Ce problème s'applique particulièrement aux modems logiciels (winmodems), cartes graphiques, cartes de sons et imprimantes. Certains périphériques multimédia tels que les numériseurs, appareils photo numériques, haut-parleurs USB, etc. peuvent ne pas fonctionner du tout puisque certaines compagnies refusent de donner les informations nécessaires au développement de pilotes sous d'autres systèmes que Windows. Il faudra vous y résoudre. Il convient donc de dresser une liste complète du matériel de votre système. Ceci peut se faire de façon manuelle en notant sur papier tout ce que l'on trouve, mais l'opération peut devenir fastidieuse et il arrive trop souvent que des informations critiques manqueront à l'appel au moment où elles seraient utiles. Linux ne détecte pas toujours le matériel et un manque d'informations peut mener à la nécessité d'ouvrir le boîtier de votre ordinateur pour y lire la marque et le modèle d'une composante! Ce problème est d'autant plus à prévoir si vous effectuez un formatage complet de votre disque dur et n'avez jamais tenté auparavant la réinstallation de Windows. Il est donc judicieux d'utiliser un logiciel pour rassembler le plus d'informations possible sur l'ordinateur dans le cas d'un passage de Windows à Linux, ou plutôt en général l'ajout de Linux sur votre système. Cette procédure ne fonctionne que pour Windows 98/Me/2000/XP.
Dans le menu Démarrer, sélectionnez Programmes, Accessoires, Outils systèmes puis Informations systèmes. Une application dont la fenêtre principale ressemble à la figure 6.17 apparaîtra alors.

sysinfo
Fig. 6.17 Informations systèmes
Dans le menu Fichier, sélectionnez Exporter... puis indiquez un emplacement pour le fichier texte résultant. Le fichier produit doit être stocké en lieu sûr et contient tout ce qu'il faut savoir à propos du système. Sa lecture exige un peu de filtrage pour en tirer l'essentiel, mais on peut y trouver le matériel géré par Windows , les IRQ, adresses d'E/S, DMA, ...



link
URL
Pour augmenter encore davantage la précision de la collecte d'informations, utilisez le logiciel SiSoftware Sandra disponible gratuitement.
http://www.sisoftware.co.uk/sandra


Il est primordial de vous assurer de disposer des pilotes nécessaires pour au minimum accéder à Internet sous Windows ou Linux lorsque l'installation sera effectuée. Si vous possédez un modem logiciel, le pilote sera indispensable pour accéder à Internet par voie téléphonique. Dans le cas d'un accès haute vitesse, le pilote de votre carte réseau (si elle est un peu exotique) ainsi qu'un gestionnaire PPPoE (si votre fournisseur utilise ce protocole, ce qui est le cas de Bell mais pas de Vidéotron) seront nécessaires.
Avant d'entreprendre l'installation, effectuez des sauvegardes sur disquettes ou CD-R de toutes vos données importantes. Vous devrez également effectuer quelques réglages dans le Setup de votre BIOS. Consultez la documentation de votre carte mère pour connaître la procédure d'accès au Setup du BIOS. Vous devrez inhiber l'option PNP OS Installed et redéfinir les priorités de l'amorçage afin que le CD-ROM soit vérifié avant le disque dur lors de la recherche d'un périphérique de démarrage. Si le disque dur est vérifié avant le CD-ROM, votre disque d'installation ne sera jamais détecté et vous ne pourrez pas installer Linux de cette façon.
Si vous ne disposez pas d'une copie papier du manuel d'installation de votre distribution, imprimez-le ou assurez-vous de disposer d'une machine fonctionnelle au cours de l'installation si jamais vous ressentiez le besoin de le consulter. Avant d'entreprendre l'installation, prenez quelques minutes pour au moins survoler ce manuel, car il contient de précieuses informations au sujet du mode d'installation de la distribution choisie.



warning
Attention
Surtout, n'hésitez jamais à lire la documentation. Vous n'arriverez à rien en Linux si vous ne lisez pas la documentation.

6.4.4 Réaménagement du disque dur

La première étape de l'intallation de la plupart des distributions récentes est le partionnement du disque. Cette étape consiste à subdiviser votre disque de façon à ce que Windows et Linux puissent s'y trouver côte à côte. Sur un disque dur, on compte jusqu'à quatre partitions primaires dont une peut être définie comme étendue. Une partition étendue contient des partitions logiques. Windows doit être installé sur une partition primaire tandis que Linux peut être installé sur une étendue ou une primaire. Il existe plusieurs structures de partitionnement possibles, mais la plus commode semble de diviser le disque dur en quatre zones. La première partition primaire, formatée en FAT32, contiendra Windows. La seconde, quant à elle, accueillera un système ext2fs sur lequel sera installé Linux. Quant à la partition étendue, elle contiendra une partition dite de swap et une partition de données communes aux deux systèmes d'exploitation.
Cette structure permet de facilement réinstaller un ou l'autre des systèmes sans occasionner de pertes de données qui se trouvent dans les autres partitions. Quant aux tailles, elles dépendent fortement des besoins. Les partitions Windows et Linux devraient occuper un minimum de deux giga-octets chacune tandis que l'espace de Swap sera égal à la taille de la mémoire de votre système.



info
Information
La taille de l'espace de Swap est parfaitement arbitraire, vous n'aurez pas à réinstaller votre système Linux si vous augmentez la mémoire de votre système!



bomb
Attention!
Plusieurs distributions offrent de redimmensionner la partition Windows pour faire de l'espace pour votre partition LinuxCette option marche en général assez bien, mais on n'est jamais totallement à l'abris des pertes de données, alors assurez-vous d'avoir une copie de sauvegarde de vos données avant de procéder à un repartitionnement.


La plupart des ordinateurs sont livrés avec un disque dur contenant une seule partition. Vous devrez la redimmensionner ou la supprimer et créer les partitions voulues. Il existe aussi des utilitaires permettant de faire cette tâche avant le début de l'installation. Windows et Linux viennent tous deux avec un utilitaire nommé fdisk. Les deux versions sont très différentes l'une de l'autre. Linux en offre un autre utilitaire nommé cfdisk plus convivial.



link
URL
FDisk n'est pas très flexible pour ce qui est du partitionnement. Si vous souhaitez effectuer un passage à Linux sans formatage complet, vous pouvez utiliser le logiciel PowerQuest Partition Magic ou l'utilitaire lors de l'installation qui permettent de redimensionner une partition actuelle sans aucune perte de données... en théorie. Effectuez toutefois des sauvegardes et une défragmentation de votre disque dur avant de l'utiliser. Si vous établissez une bonne stratégie de restructuration, vous pouvez parvenir à sauvegarder une partie de vos donnés lors du formatage. Grâce au redimensionnement, il devient possible d'installer Linux sans réinstaller Windows.
http://www.powerquest.com
Si vous créez une partition FAT32 pour y installer Windows 9x/ME, assurez-vous qu'elle soit active afin de minimiser les chances de problèmes suite à l'installation. Avec Windows NT/2000/XP, évitez qu'une autre partition FAT32 primaire soit active que celle abritant Windows. Ce qui évitera l'installation du gestionnaire d'amorçage NT, un petit logiciel qui s'avère plutôt ardu à réinstaller en cas de besoin.

6.4.5 Installation




warning
Attention
Il est fortement déconseillé d'installer Linux pour la première fois sans la présence de quelqu'un qui s'y connaît bien.


Si vous effectuez un formatage complet de votre disque dur, nous recommandons d'installer Windows avant d'installer Linux. Ce conseil s'applique tout particulièrement à Windows 95/98/Me qui réécrivent la zone Master Boot Record (MBR) du disque dur, endroit où s'installe par défaut LILO. Bien qu'il soit possible d'installer Windows après Linux, cette procédure amène des complications qu'il vaudrait mieux contourner pour une première installation.
L'installation dépend fortement de la distribution utilisée et il serait fastidieux d'expliquer la procédure d'installation de chacune d'elles. Avec les grandes distributions, un manuel d'installation est livré ou disponible gratuitement sur le site Web de la compagnie produisant votre distribution. Consultez-le et lisez-le attentivement, il contient de précieuses informations quant à la procédure d'installation, à la configuration et même une initiation à Linux.
En général, la procédure consiste à démarrer votre ordinateur avec le CD-ROM d'installation dans le lecteur. Avec un peu de chance et les bons réglages dans le Setup du BIOS, un programme d'installation apparaîtra. Vous pourrez alors suivre les instructions à l'écran pour effectuer l'installation. Il sera dans tous les cas nécessaire de dédier une partition à Linux, la formater en ext2fs et lui affecter le point de montage /. Pour maximiser les chances que votre installation soit amorçable, vous devez créer cette partition sur le disque dur Primary Master si vous possédez plus d'un disque dur dans votre ordinateur. Sous Linux, ce disque est dénoté par le fichier spécial /dev/hda. /dev/hdb dénote le premier esclave qui constitue parfois le lecteur de CD-ROM ou un autre disque dur. Quant à /dev/hdc et /dev/hdd, ils représentent les composantes raccordées au second contrôleur IDE de votre carte mère, soient des disques durs, lecteurs CD-ROM, DVD-ROM, etc. ou rien du tout. Pour indiquer une partition d'un disque dur, un nombre est ajouté au nom du fichier. Par exemple, /dev/hda1 constitue la première partition primaire de votre disque dur. /dev/hda5 est quant à lui réservé à la première partition logique du disque. Une partition Swap, de taille arbitraire, généralement la taille de la mémoire de votre système, est fortement recommandée.
Sélectionnez judicieusement les packages à installer, car leur installation est plus aisée à cette étape. Bien qu'elle soit possible ultérieurement, vous préférerez certes disposer du nécessaire immédiatement après l'installation. L'installation définit le mot de passe root et effectue la configuration de X Window System. Comme vous le verrez avec le temps, le travail du programme d'installation est loin d'être définitif. Un système complexe viendra de prendre vie sur votre machine à sa toute fin, et ce système évoluera selon vos besoins. Vous effectuerez des réglages, installerez ou désinstallerez des composantes, en mettrez à jour, ...
La configuration du gestionnaire d'amorçage constitue aussi un point délicat et important de la procédure. Une bonne configuration permet de faciliter les réinstallations futures et augmente la stabilité de la structure mise en place. Si vous ne pouvez pas installer le gestionnaire d'amorçage dans le MBR (sur /dev/hda), installez-le sur la partition Linux. Comme cela, Windows n'en saura rien et ne pourra pas perturber votre système Linux. La partition Linux devra par la suite être rendue active si le programme d'installation ne s'en est pas chargé. Le gestionnaire d'amorçage agira comme un aiguillage permettant, selon le choix de l'utilisateur, d'activer Windows ou Linux.
À l'heure actuelle, il existe deux gestionnaires dans le domaine du logiciel libre, soit LInux LOader (LILO) et GRand Uniform Bootloader (GRUB). Vous pouvez choisir entre l'un ou l'autre, dans le cas d'un double amorçage avec Windows, les deux font le travail parfaitement. Après avoir installé Linux, vous devrez ajouter Windows au gestionnaire d'amorçage choisi si ce n'est déjà fait. Dans le cas de LILO, vous devrez modifier le fichier /etc/lilo.conf puis ensuite réinstaller LILO avec la commande /sbin/lilo. Dans le cas de GRUB, une modification du fichier /etc/grub.conf suffit.

6.4.6 Configuration

Lorsque votre système Linux démarrera, un pas sera fait, mais une multitude de paramètres demeurent à mettre en place. Dans le cas d'un accès téléphonique, il faudra configurer la connexion Internet. Des réglages seront nécessaires si vous utilisez une connexion haute vitesse utilisant PPPoE. Les pilotes non inclus avec la distributions devront être installés tandis que d'autres devront être configurés. Un ouvrage entier pourrait être consacré à l'installation et à la configuration de Linux. Vous devrez consulter les manuels livrés avec votre distribution afin de prendre connaissance des différents outils de configuration offerts. Si les outils offerts par votre distributeur ne conviennent pas à la tâche exigée, vous devrez approfondir vos connaissances sur les arcanes de Linux afin de trouver quel fichier modifier manuellement ou quel outil de configuration installer ou utiliser. Les HOWTOS constituent une excellente source d'informations sur des sujets pointus 
comment installer linux Reviewed by Nabil CH on 00:50 Rating: 5

Aucun commentaire:

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.